Cycle 1: Preschool, Pre-K & Kindergarten

Goals | Language | Sport | Art | Math | Science | Evaluation

Goals

The goal of cycle one, also known as the maternelle, is to establish a foundation for learning that children may build upon in subsequent years. During this critical period of time, children develop their fine and gross motor, sensory, and academic skills. Specialized teaching techniques are employed to promote problem solving, inquiry, and repetitive practice. Students learn to form relationships with fellow students through individual and team play, enabling them to develop the basic principles of social life. Within the classroom teachers create a nurturing environment that helps the children gently transition from the home.

Taught in a French immersion setting, students absorb language naturally and without translating back and forth. By the end of kindergarten children are able to communicate conversationally in French with their teachers and peers.
↑Top

Components

There are five main areas of instruction in the maternelle. Each of these areas is critical to the development of the student and plays an important role in daily school life:

  • Language skills
  • Acting and expressing oneself through physical activities
  • Acting and expressing oneself through artistic activities
  • Gaining the building blocks for mathematical thinking
  • Discovery of the world

Language Skills: Reading, Writing, & Oral Language

Students acquire vocabulary through listening to their teacher’s directions, hearing stories or music, imitating their peers, and repetition of native sounds. In preschool children learn to recite the alphabet, trace letters, and write their name. Once in kindergarten students are introduced to syntax and phonics. They learn to couple words to construct sentences and are introduced to the difference in the present and past tense. Students discover cursive, a tactile means of expression that helps children connect shapes.

In kindergarten, children receive three hours of English instruction each week. They read classic children’s literature and modern stories to promote a love of reading. Students learn sight words, grammar, and phonics. They sing songs that reinforce social skills and a variety of learning skills.
↑Top

Acting and expressing oneself through physical activities

A certified French PE teacher helps children to discover the joy of movement and take calculated risks through guided physical activities. This skills-based class reinforces fine motor coordination, body awareness, focus, and intellectual reasoning. Students also develop interpersonal relationships, embracing their classmates’ differences and respecting their range of abilities.

PE takes place twice a week, with optional additional after school sports classes.
↑Top

Acting and expressing oneself through artistic activities

In art children explore a variety of artistic methods sparking their imagination and creativity. Thoughtful approaches to artistic techniques develop their fine motor skills as well as their analytical reasoning. The activities are organized in order to introduce the children to different media including painting, sculpture, drawing, photography, collage, and cinema. French painters are discussed, and field trips to museums reinforce classroom instruction.

The children are also exposed to the performing arts. In music they develop their auditory skills through song, and explore a variety of instruments. They perform theater skits to build their vocabulary and presentation abilities. Many take after school classes in piano and circus performance to build on what they learned in school. In kindergarten field trips to the theater take place once a year.
↑Top

The building blocks for mathematical thinking

In the maternelle children discover numbers and their purpose, explore shapes, sizes, and patterns, and learn how to approach a multi-step problem.

Discovery of numbers and their purpose
Students manipulate familiar objects (e.g. dominos, dice) to recognize quantities. They associate pictures to quantities and sequence small numbers. They learn the fundamentals of basic measurement, developing vocabulary such as “more than” or “less than”. Through games and activities they formulate questions and draw logical conclusions.

Exploration of shapes, sizes and patterns
Students learn to classify, group, and organize shapes. To strengthen their analytical reasoning they identify and replicate a pattern (e.g. red, blue, green, red, blue, green). They begin to understand basic measurement by comparing the size of objects. The knowledge gained at this level serves as a building block for geometry covered in cycles 2 and 3.
↑Top

Discovery of the world

Situating oneself in time and space
During daily circle time, students discuss the days of the week, the seasons, and the time in the day. This process enables them to gradually comprehend the regular pattern of the timetable. Through daily classroom routines they understand the cyclical aspects of the day, and what their role is in terms of being part of a class (e.g. I sit at the red table next to Camille and am responsible for cleaning up afterward). They bring items from home for “show and tell” to distinguish between what is kept at home versus what is kept at school.

Exploring the living world, objects and matter
Children learn about the different forms of life, the life cycles, and habitat. They plant vegetables and flowers, handle insects and small animals. They also discover their own bodies with respect to function, hygiene, and nutrition.

Children learn to recognize the basic characteristics of matter by cutting, modeling, and assembling materials like wood, soil, paper, cardboard. To make the abstract more tangible they experiment, observe, and conclude. Examples: What happens if you freeze water? How does light affect shade?

Natural hazards such as fire or water are discussed in the context of safety. Children learn how to recognize unsafe situations and given tools on how to respond.
↑Top

A redesigned evaluation

Age and maturity have an impact on the rhythm and speed of a student's progress. While teachers observe the development of their students year-round, formal evaluations and conferences take place three times a year. During these conferences and through ongoing dialogue parents and teachers communicate on effective academic strategies and how to best transition children to primary school.
↑Top


Adapted from education.gouv.fr

Le Cycle 1 des Apprentissages Premiers (PS-MS-GS)

Introduction | Langage | Sport | Art | Maths | Le Monde | Evaluation

Une étape importante de la refondation pédagogique de l’École est la mise en œuvre, à la rentrée 2015, du nouveau programme de l’école maternelle. Sa mission principale est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité. Ce temps de scolarité, bien que non obligatoire, établit les fondements éducatifs et pédagogiques sur lesquels s’appuient et se développent les futurs apprentissages des élèves pour l’ensemble de leur scolarité.

L'école maternelle constitue depuis la rentrée 2014 un cycle unique, fondamental pour la réussite de tous les élèves. Elle se définit en trois grands axes :

  • Une école qui s'adapte aux jeunes enfants
  • Une école qui organise des modalités spécifiques d'apprentissage
  • Une école où les enfants vont apprendre et vivre ensemble
La durée de la semaine scolaire des élèves à l'école maternelle est fixée à vingt-quatre heures.

La loi de refondation de l'École donne une nouvelle mission à l'école maternelle. Organisée en un cycle unique, l'école maternelle est la première étape pour garantir la réussite de tous les élèves au sein d'une école juste pour tous et exigeante pour chacun. Elle s'adapte aux jeunes enfants en tenant compte de leur développement et construit des passerelles entre la famille et l'école. Elle organise des modalités spécifiques d'apprentissage en mettant en place des situations variées : résolution de problèmes, entraînements, mémorisation. Le jeu y tient une place particulière : il favorise la richesse des expériences vécues et alimente tous les domaines d'apprentissage. L'école maternelle permet aussi aux enfants d'apprendre ensemble et de vivre ensemble : elle assure une première acquisition des principes de la vie en société et permet à l'enfant de se construire comme personne singulière au sein d'un groupe.

Le nouveau programme de l'école maternelle organise les enseignements en cinq domaines d'apprentissage.

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
  • Explorer le monde
Chacun de ces cinq domaines est essentiel au développement de l'enfant et doit trouver sa place dans l'organisation du temps quotidien.

La place primordiale du langage est réaffirmée comme condition essentielle de la réussite de toutes et de tous. La pratique d'activités physiques et artistiques permet de développer les interactions entre l'action, les sensations, l'imaginaire, la sensibilité et la pensée. Les domaines "Construire les premiers outils pour structurer sa pensée" et "Explorer le monde" s'attachent à développer une première compréhension des nombres et des premiers outils mathématiques, de l'environnement des enfants et à susciter leur questionnement. En s'appuyant sur des connaissances initiales liées à leur vécu, l'école maternelle met en place un parcours qui leur permet d'ordonner le monde qui les entoure, d'accéder à des représentations usuelles et à des savoirs que l'école élémentaire enrichira. ↑Haut

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

La place primordiale du langage à l’école maternelle est réaffirmée comme condition essentielle de la réussite de toutes et de tous. La stimulation et la structuration du langage oral d’une part, l’entrée progressive dans la culture de l’écrit d’autre part, constituent des priorités de l’école maternelle et concernent l’ensemble des domaines d’apprentissage. ↑Haut

Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique

La pratique d’activités physiques et artistiques contribue au développement moteur, sensoriel, affectif, intellectuel et relationnel des enfants.

Ces activités mobilisent et enrichissent l’imaginaire et sont l’occasion d’éprouver des émotions, des sensations nouvelles. Elles permettent aux enfants :

  • d’explorer leurs possibilités physiques
  • de développer leurs habiletés motrices et leur équilibre
  • de mieux se situer dans l’espace et dans le temps
  • d'appréhender l'image de leur propre corps
Elles visent également à développer la coopération et les rapports constructifs à l’autre, dans le respect des différences, et contribuer ainsi à la socialisation.

La participation de tous les enfants à l’ensemble des activités physiques proposées, l’organisation et les démarches mises en œuvre cherchent à lutter contre les stéréotypes et contribuent à la construction de l’égalité entre filles et garçons.

Les activités physiques participent d’une éducation à la santé en conduisant tous les enfants, quelles que soient leurs "performances", à éprouver le plaisir du mouvement et de l’effort, à mieux connaître leur corps pour le respecter. ↑Haut

Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques

Ce domaine d’apprentissage se réfère aux arts du visuel (peinture, sculpture, dessin, photographie, cinéma, bande dessinée, arts graphiques, arts numériques), aux arts du son (chansons, musiques instrumentales et vocales) et aux arts du spectacle vivant (danse, théâtre, arts du cirque, marionnettes, etc.).

L’école maternelle joue un rôle décisif pour l’accès de tous les enfants à ces univers artistiques ; elle constitue la première étape du parcours d’éducation artistique et culturelle que chacun accomplit durant ses scolarités primaire et secondaire et qui vise l’acquisition d’une culture artistique personnelle, fondée sur des repères communs. ↑Haut

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

• Découvrir les nombres et leurs utilisations

Depuis leur naissance, les enfants ont une intuition des grandeurs qui leur permet de comparer et d’évaluer de manière approximative les longueurs, les volumes, mais aussi les collections d’objets divers ("il y en a beaucoup", "pas beaucoup"...).

À leur arrivée à l’école maternelle, ils distinguent les petites quantités (un, deux et trois) notamment dans des formes connues (dominos, dés). S’ils savent énoncer les débuts de la suite numérique, cette récitation ne traduit pas une véritable compréhension des quantités et des nombres.

L’école maternelle doit conduire progressivement l'enfant à comprendre que les nombres permettent à la fois d’exprimer des quantités et un rang ou un positionnement dans une liste. Cet apprentissage demande du temps et la confrontation à de nombreuses situations impliquant des activités pré-numériques puis numériques.

• Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées

Très tôt, les jeunes enfants discernent intuitivement des formes (carré, triangle...) et des grandeurs (longueur, contenance, masse, aire...).

À l’école maternelle, ils acquièrent des connaissances et des repères sur quelques formes et grandeurs. L’approche des formes planes, des objets de l’espace, des grandeurs, se fait par la manipulation et la coordination d’actions sur des objets.

Cette approche est soutenue par le langage : il permet de décrire ces objets et ces actions et favorise l’identification de premières caractéristiques descriptives. Ces connaissances qui resteront limitées constituent une première approche de la géométrie et de la mesure qui seront enseignées aux cycles 2 et 3. ↑Haut

Explorer le monde

• Se repérer dans le temps et l'espace

Dès leur naissance, par l'exploration, les enfants perçoivent intuitivement certaines dimensions spatiales et temporelles de leur environnement immédiat.

Ces perceptions leur permettent d’acquérir, au sein de leurs milieux de vie, une première série de repères, de développer des attentes et des souvenirs. Ces connaissances demeurent toutefois implicites et limitées.

L’un des objectifs de l’école maternelle est de les amener progressivement à considérer le temps et l’espace comme des dimensions relativement indépendantes des activités en cours, et à commencer à les traiter comme telles. Elle cherche également à les amener à dépasser peu à peu leur propre point de vue et à adopter celui d’autrui.

• Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

À leur entrée à l’école maternelle, les enfants ont déjà des représentations qui leur permettent de prendre des repères dans leur vie quotidienne.

Pour les aider à découvrir, organiser et comprendre le monde qui les entoure, l’enseignant propose des activités qui amènent les enfants à observer, formuler des interrogations plus rationnelles, construire des relations entre les phénomènes observés, prévoir des conséquences, identifier des caractéristiques susceptibles d’être catégorisées. Les enfants commencent à comprendre ce qui distingue le vivant du non-vivant ; ils manipulent, fabriquent pour se familiariser avec les objets et la matière. ↑Haut

Une évaluation repensée

À l'école maternelle, les écarts d'âge entre les enfants, donc aussi de développement et de maturité, ont une influence sur le rythme des acquisitions. Tout regard évaluatif doit donc s'attacher autant aux procédures et processus que l'enfant met en œuvre dans ses apprentissages qu'à l'appréciation des résultats de son action.

Pour faciliter la continuité du parcours scolaire des élèves lors du passage à l'école élémentaire, les enseignants du cycle des apprentissages premiers transmettent aux enseignants du cycle suivant, cycle des apprentissages fondamentaux, un état des acquis de leurs élèves à l'issue de la scolarité à l'école maternelle. Le suivi des apprentissages et la communication des progrès des élèves reposent sur deux outils : un carnet de suivi des apprentissages, renseigné tout au long du cycle 1, et une synthèse des acquis de l'élève, établie à la fin de la dernière année du cycle 1.

Le document de synthèse des acquis scolaires de l'élève est communiqué aux parents ou au responsable légal.

Comme pour la transmission du carnet de suivi des apprentissages tout au long du cycle, cette synthèse remise aux parents reflète ce que leur enfant sait faire à l'issue de sa scolarité à l'école maternelle. Elle est l'occasion de dialoguer positivement avec les familles. Elle permet aussi, le cas échéant de les rassurer sur la prise en charge des besoins et des fragilités de leur enfant, pour aborder sereinement le cycle 2. ↑Haut

Tiré de l' education.gouv.fr